Le patrimoine religieux d'Orléans


Les lecteurs du dernier Bulletin de la Société Archéologique et Historique de l'Orléanais (janv. 2018) y trouveront la recension de deux articles parus dans notre dernier volume d'Art Sacré, "Faire Mémoire, les arts sacrés face au temps" (achetez-le ici !), concernant respectivement l'église Saint-Paul et la cathédrale d'Orléans.

Nous reproduisons cette recension avec l'aimable autorisation de la SAHO

Art sacré. Cahiers de Rencontre avec le Patrimoine religieux, n° 32 (2017). Les arts sacrés face au temps - Actes du Colloque « Faire mémoire », Chartres 3-5 octobre 2013 (345 p.).

Deux des 29 articles se rapportent à Orléans.

> La seconde guerre mondiale à Orléans : Pierre Hamel et Jeanne Champillou, mémoires de l’église Saint-Paul Notre-Dame-des-Miracles

par Françoise Absolu (16 pages).

Grand article présentant l’histoire du quartier Saint-Paul et de ses églises et en particulier « les merveilles que fit la Vierge Marie en faveur du peuple d’Orléans » lors du siège des Normands, puis de celui des Anglais. L’auteure, ensuite, expose les désastres de 1940 qui ont épargné la seule chapelle de Notre-Dame-des-Miracles, et surtout l’œuvre de notre sociétaire Pierre Hamel qui essaya de sauver le patrimoine de l’église jusque sur les pelleteuses et les décharges, patrimoine que l’on peut, grâce à lui, admirer aujourd’hui dans le musée de la tour St-Paul. Puis elle décrit les destructions et les longues tergiversations de la reconstruction. Elle présente ensuite les débuts de la carrière de Jeanne Champillou et l’œuvre en céramique en haut relief que le recteur du sanctuaire avait demandée pour orner la façade extérieure un peu plate de la nouvelle chapelle reconstruite et qui montre Jeanne d’Arc venant prier la Vierge à N.–D.-des-Miracles, de même que les panneaux de céramique, situés à l’intérieur, évoquant la vie de Jeanne d’Arc. Ce sont deux personnalités d’exception qui ont ainsi joué un grand rôle dans la sauvegarde de la mémoire orléanaise. Si beaucoup d’Orléanais connaissent ces personnes et ces événements, cet article a le grand intérêt de reconstituer, documents à l’appui et avec précision cette histoire : à lire par tous ceux qui veulent connaitre les moments importants de l’histoire du patrimoine orléanais.

> Mémoire de Jeanne d’Arc dans la cathédrale d’Orléans

par Françoise Michaud-Fréjaville (12 pages).

Là aussi, l’article aborde des éléments qui tiennent à cœur à beaucoup d’Orléanais, et les remet en place dans la perspective des réalités historiques : quand jeanne d’Arc est-elle rentrée dans la cathédrale et dans quelle partie de la cathédrale, romane ou gothique ? Puis elle fit « une entrée discrète » au XIXe s. par l’étendard du tombeau de Mrg Dupanloup, alors qu’elle n’était pas encore sainte, puis avec le programme des vitraux proposé par Mrg Coullié, enfin avec Mrg Touchet, quand cinq cloches des fonderies locales Bollée furent installées, dont le bourdon Jeanne d’Arc. À la suite de la béatification en 1909 puis de la canonisation en 1920, on mit « Jeanne sur les autels » avec des statues de Vermare, qui eurent plusieurs emplacements jusqu’à l’actuelle chapelle, et de grandes toiles peintes dont l’une a été retrouvée en 2004 et a été réexposée. Enfin, lors des travaux de rénovation de la cathédrale après 1990, on a voulu remplacer les verres blancs qui avaient été mis après les bombardements de 1944 dans la chapelle de Jeanne d’Arc : c’est la verrière de Pierre Carron, que l’auteure n’a pas l’air d’apprécier… Ainsi Jeanne d’Arc a-t-elle été représentée 12 fois dans la cathédrale d’Orléans ; cependant, d’après l’auteure, la cathédrale n’est pas un lieu « johannique », la statue de la place du Martroi et celle de l’ancien hôtel de ville correspondent davantage à l’image que l’on garde de la libératrice d’Orléans.

Nota. Dans la même publication, un article de Christian Davy et Christine Leduc-Gueye, L’étude des monuments aux morts paroissiaux dans les Pays de la Loire. Méthode et premiers résultats (10 p.), offre des exemples intéressants pour les chercheurs de notre Société qui travaillent sur un thème analogue en Orléanais.

> www.saho.fr


Archives
Posts Récents